Umwelt prépare un album pour le nouveau label de Killekill, Boidae Sorties

Single Pattern

Sebastian Kökow nous en parlait dans son interview, Killekill lance un nouveau label nommé Boidae et c'est le lyonnais Umwelt qui se charge de l'inaugurer.

Mieux qu'une longue analyse, Nico, le boss du label nous explique ce choix :

«Le 12 pouces d'Umwelt " ... City "de 1999 a été l'un des plus impressionnants 12 pouces que j'ai eu à ce moment-là et je l'ai joué un nombre incalculable de fois. Il était sombre et très émotif, il était abstrait, mais très entrainant en même temps. C'était en 1999, bien avant que Discogs et Facebook et toutes les autres plateformes sur lesquelles les gens doivent maintenant faire des recherches sur les artistes qu'ils aiment pour suivre leur travail. A cette époque, il y avait un magasin de disques, et c'est tout. Personne ne connaissait ce mec, et je n'ai pas eu ses prochaines sorties entre les mains donc, dans mon monde, il n'y a pas eu d'après et je pensais qu'il resterait un joyau unique dans ma boîte d'enregistrement.

Jusqu'à ce que par certaines coïncidences je découvre récemment qu'il était toujours là et avait effectivement publié de nombreuses releases entre temps. J'ai été très excité et l'ai contacté tout de suite. J'ai fini par le booker pour le Festival Krake dans la même année. Son set a sans doute été a été l'un des meilleurs de tout le festival ! Il a pris le dessus avec ce mélange d'électro brut, industrielle et rave. Tout le monde en parlait après, en disant qu'il était le point culminant du festival !

En parlant avec lui après, j'ai appris que la plupart des tracks qu'il avait jouée étaient de lui, et unreleased. Il compose sans ordinateur, toutes ses pistes sont des prises directes, il n'y a pas d'édition, pas de mix, il ne dispose que d'un enregistrement de la piste stéréo qui est ce qu'il est. Il est propriétaire d'une machine lui permettant d'éditer ses propres dubplates, qu'il joue ensuite au cours de ses sets. Avoir connaissance de cette approche artistique unique m'a tué, et travailler avec lui étant si agréable, je lui ai demandé une démo pour Killekill avec l'espoir de pouvoir en faire un bon ep. J'ai reçu 14 pistes et après des semaines à essayer de choisir les meilleures, je me suis finalement rendu compte que j'avais entre les mains l'un des meilleurs albums électro jamais produit. Des beats qui claquent et les couilles d'aller vers quelque chose d'épique, avec des mélodies subtiles, du drame, de la funk - cet album a tout ce qu'il faut, et le plus important, la musique y est à l'exact opposé de tant d'autres musiques de nos jours : il est émotif, il raconte une histoire, il est facilement reconnaissable et n'est pas interchangeables. C'est juste Umwelt."

Umwelt - Days Of Dissent sortira le 17 octobre en vinyl et le 31 octobre en digital.
Umwelt jouait à la Boiler Room des 8 ans de Killekill le 07 septembre dernier.

 

 

 

A lire également...


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *